EN CONSTRUCTION!

EN CONSTRUCTION!

TRAVEL AND HEALTH

1TH

2th

FOREWORD

Many tropical diseases transmitted by arthropods, by animal bites, or by faecal-oral route must be prevented by respecting certain rules on drinking water, food and hand hygiene, by vaccinations, and anti-vector measures by protection with repellents and malaria chemoprophylaxis.

The prevention of food hygiene rules are summarried by Pr R. Steffen as :

” boil it, cook it, peal it…or forget it.”

So, the travellers must take the advice of their medical practitioner to have the different preventive measures.

VOYAGES ET SANTE

 1_VOYAGE_SANTE_2

AVANT-PROPOS

 

Il est fondamental de respecter au maximum les précautions possibles contre bon nombre des affections, par les vaccins, les précautions d’hygiène, la protection contre les insectes et quand c’est possible, les médicaments préventifs.

 

En ce qui concerne l’alimentation :

  • lavage systématique de mains avant chaque repas,
  • Eviter les salades de crudités,
  • Toujours peler les fruits frais,
  • Eviter la viande, les poissons crus et les crustacés crus ou peu cuite,
  • Eviter le lait et les produits laitiers,
  • Prudence de ne pas consommer des poissons contaminés par la Ciguatera.

Il est toujours conseillé de consulter un médecin avant de prévoir un voyage lointain, pour les conseils adaptés selon les pays de destination.

 

 2_voyages-et-sante-

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE STATUT JURIDIQUE DU PHARMACIEN EMPLOYE AU SEIN D’UN ESPACE DE PARAPHARMACIE

Résumé

 

Depuis que le Conseil National de la Consommation a facilité en 1991 la vente des produits de dermo-cosmétique et des compléments alimentaires hors pharmacie, un grand nombre de grandes surfaces, de grands magasins et de parfumeries ont installé des espaces de parapharmacie. Toutefois, les laboratoires pharmaceutiques et parapharmaceutiques exigent souvent que la vente de ces produits se  fasse  sous  la  responsabilité  d?un pharmacien  obligeant  donc  ces  magasins  à  embaucher  des personnes ayant cette qualification.

Théoriquement, le pharmacien (employé) est responsable de l?espace de parapharmacie mais en pratique, il est souvent considéré comme un simple vendeur. Son statut et ses connaissances dans le domaine médical ainsi que sa responsabilité implicite en matière de santé des personnes qui rentrent sur la surface de  parapharmacie ne sont pas prises en compte. Cette profession de pharmacien en parapharmacie est en plein développement du fait de la forte augmentation du nombre des espaces de parapharmacie. Toutefois, quelle que soit l?enseigne de distribution, les difficultés rencontrées par le pharmacien sont les mêmes.

Bien que les articles 1382 à 1384 du Code civil peuvent être la référence en matière de responsabilité civile d?un pharmacien employé sur une surface de parapharmacie, le statut juridique de ces  pharmaciens reste très flou. Le code de santé publique qui prévoit des dispositions spécifiques pour  la   fabrication  des  produits  cosmétiques  n?encadre  cependant  pas  leur  distribution.  Les responsabilités   en   matière   de   santé   du   pharmacien   travaillant   dans   un   espace   de   vente parapharmaceutique sont fréquemment négligées au profit des intérêts commerciaux.

Le statut juridique de ces pharmaciens nécessiterait d?être mieux précisé. Établir un ordre des pharmaciens qui travaillent en parapharmacie apparaît très difficile mais la création d?une association, d?un groupement pour permettre la définition de leurs responsabilités et garantir le respect de leurs exercices dans le cadre de leur activité apparaît nécessaire. Cette instance aurait également pour rôle l?harmonisation des points de vue et pourrait avoir la charge de préparer un « code de conduite ». Elle serait, comme l?ordre des pharmaciens, placée sous la tutelle du ministre de la Santé. Il faut permettre aux pharmaciens exerçant en parapharmacie de pouvoir mettre en œuvre les compétences acquises au cours de leur formation et d?avoir toute latitude pour prendre correctement en charge la santé de leurs « clients ».

Pour préserver la sécurité sanitaire des clients, une surveillance médicale devrait être assurée dans  tous  les lieux où se vendent des produits dermo-cosmétiques. Le développement des produits complexes  et   les  découvertes  de  nouveaux  principes  actifs  devraient  rendre  nécessaire  une réglementation efficace dans ce domaine.